Accueil‎ > ‎Sa production‎ > ‎

Les entraides entre producteurs

Dans le cadre de son activité, l’entraide entre producteurs est fréquente. Matthieu met, par exemple, à disposition d’un voisin en conventionnel un champ de 5 hectares. Cette surface supplémentaire lui permet de passer à un statut d’extensif. Cela lui ouvre droit à des primes  !! La moyenne des exploitations d’élevage est de 80 hectares en individuel ! En contrepartie, il donne à Matthieu du fumier de bovin (400 tonnes) que Matthieu fait composter deux fois pour finalement arriver à un poids approximatif de 250 tonnes. Ce compostage est obligatoire pour être autorisé à l’utiliser en bio.

Matthieu pratique aussi des échanges avec Pascal Brochard : il lui fournit du triticale et de la féverole pour les animaux et Pascal prend en charge certains légumes que Matthieu a du mal à faire venir sur son exploitation.

En 2010, Pascal avait ainsi produit les pommes de terre et les carottes. En 2011, Matthieu va récupérer les pommes de terre, mais Pascal va prendre les choux. Il a en effet moins de bois environnants sur ses terres et donc beaucoup moins de prédateurs (tels que les corneilles, les choucas et les pigeons ramiers). De plus, grâce à son appartenance à la CUMA, Pascal pourra avoir accès à une bineuse ce qui constitue un avantage certain pour la culture des choux (le binage des choux étant une opération coûteuse en temps et en main d’œuvre).

Le binage des choux est une opération qui s’effectue l'été, une période où il y a déjà trop de choses à faire, beaucoup de besoins en main d’œuvre. Cet allègement de charge sera donc le bienvenu.

Comments